Vie autonome Scolarité Page suivante Page précédenteAnne-Marie : son regard sur les personnes handicapées et âgées
Arrêtez de prendre les personnes handicapées en pitié, de les regarder avec gêne. Osez ce regard : un sourire, une marque d'attention, traitez les comme des personnes égales à vous-même, essayez de vous mettre à leur place, aimeriez-vous être traité comme si vous étiez des êtres inférieurs ? Moi, je fais un pied de nez aux indifférents, au dédaigneux, aux racistes et aux homophobes. J'aime la personne âgée et handicapée, le clochard qui mendie. En bref, tout être humain quelque soit ses convictions, son appartenance communautaire et la couleur de sa peau : le juif, l’arabe, le noir et l’homosexuel.
À mon avis, cette branche professionnelle ne subira pas la crise car les besoins sont importants mais les moyens sont toujours limités. Une personne âgée ou handicapée est limitée dans son budget. Dans le département de l'Ariège, l'heure d'aide à domicile est fixée à 20 €. Celle d'auxiliaire de vie est plus chère encore : 24 €. Ces personnes, si elles ne bénéficiaient pas d'aides de leur caisse de retraite, de leur mutuelle, du conseil général ou autre, elles ne pourraient pas se permettre de payer une personne à domicile. Mais ces aides accordées ne sont pas définitives, Elles sont dépendantes du bon vouloir des gouvernements qui se succèdent. J'ai actuellement une personne vivant seule, mais aidée par sa nièce. Après un accident vasculaire cérébral (A.V.C), cette personne a perdu toute notion de la vie quotidienne, elle a d'énormes défaillances de la mémoire. Elle a des périodes de lucidité, puis quelques minutes plus tard, elle oublie ce qu'elle était en train de faire. Pour vous donner des exemples, elle va mettre un repas en route , va se laisser distraire par autre chose et oublier sa casserole sur le feu. Elle va partir se promener dans la rue, qu'elle connaît depuis des années et se perdre ; Elle ne sait plus revenir à sa maison. Cette dame aurait besoin d'une personne qui l'aide dans son quotidien toute la journée car il suffit de l'accompagner, de la recentrer pour qu'elle mène une action jusqu'au bout. Mais mon passage n'est que de deux heures, quatre fois par semaine. C'est une personne aidée par l'A.P.A (l'aide à la personne âgée) mais sans cette aide, elle ne pourrait pas se permettre de prendre quelqu'un à 19 € de l'heure minimum. Il y a beaucoup à faire dans le domaine de l'accompagnement des personnes dépendantes. Les besoins professionnels dans l'aide à la personne sont énormes mais ce sont les moyens financiers qui manquent. Ce qu'il faut savoir, c'est qu'on embauche du personnel sans aucune expérience préalable, sans formation. La personne employée peut se retrouver face d'une personne lourdement handicapée. Soit elle est très motivée et, guidée par la personne handicapée elle-même, elle va se débrouiller comme elle peut, quitte à avoir des maladresses, et pourquoi pas mettre la personne en danger (chute accidentelle par exemple). Soit elle est tellement déstabilisée devant la lourdeur de la tâche qu'elle abandonne. Nous apprenons notre métier sur le terrain et nous sommes formés après-coup. Les personnes dépendantes sont oubliées car elles ne sont plus dans la vie active, mais soulignons tout de même qu'elles créent énormément d'emplois et que le secteur de l'aide à la personne est peu ou n'est pas touché par la crise économique mondiale qui sévit actuellement en 2009. Dans ma carrière, j'envisage à la longue d'être auxiliaire de vie sociale et peut-être aide médico-psychologique. J’ai voulu également postuler récemment pour un poste d’auxiliaire de vie scolaire afin d’être de nouveau en contact avec des enfants handicapés. Mais il n’y a que très peu de débouchés. Vous êtes mis sur liste d’attente et le poste ne dure au maximum que 7 ans.
Suite du témoignage d'Anne Marie : Sa profession d'Assistante de vie aux familles...
Mes Passions Mes amis Mon handicap IMC Signification du logo Home Home Bienvenue Signification du logo nouveautés du site Web signer le livre d'or Tout sur mon handicap Présentation Ma naissance Symptômes de mon handicap les traitements de mon handicap Ma scolarité L'école primaire Le Collège Saint Exupéry Bilan sur mon intégration classique Le Lycée Spécialisé Des débuts difficiles La prise en charge des handicaps le BTS comptabilité et gestion Les fauteuils électriques Vivre autonome mes différents revenus L'appartement adapté et le matériel Mes différents intervenants à domicile Mon degré d'autonomie en images La dictée vocale Les lois sur le logement adapté La kinésithérapie avec Pascal Religion et handicap Sexualité et handicap Mes amis Le témoignage d'Anne-Marie Jean-François, le samouraï Mes passions à propos de mes passions Claude fait son cinéma James Bond Claude et l'informatique Le Tandy TRS-80 MC-10 et l'apprentissage du BASIC Le Langage BASIC, qu'est ce que c'est ? Les projets " Lisa " et " Macintosh " Janvier 1984 : La courte vie du Lisa et la gloire du Mac Mon premier ordinateur personnel, l'Atari 520 STf L'Atari ST, une machine, moitié ordinateur, moitié co Mon premier Macintosh Performa 460 Windows 98 Le retour de Steve Jobs au sein d'Apple Les différents Macs que j'ai utilisés Le pari incompris de Apple l'iMac intel blanc Core 2 duo Qu'est qu'on peut faire avec un iMac intel ? Le Partage d'écran sous Mac OS X La conclusion en vidéo Geisha la chatte Divers Les auxiliaires de vie scolaire Les métiers d'aide aux personnes Mon degré d'autonomie en images La kiné avec Pascal Religion et handicap Sexualité et handicap Qu'est ce que je peux faire avec mon ordi. Steve Jobs (1955-2011) Liens externes ContactMe Contacter, cliquez ici
Les textes, photos et vidéos ne peuvent pas être reproduits sans mon autorisation.
Le Petit Monde de Claude B. 2009-2013