Page suivante Page précédente Jouer James BondPage 2 de la biographie de Pierce Brosnan : cinquième incarnation de James Bond au cinéma...
Pierce Brosnan dans ses films ou séries antérieurs à James Bond
3. Pierce Brosnan... Il devient finalement James Bond en 1994...
Dans l'année 1986, pendant le tournage de la quatrième saison de la série « Remington Steele », le nombre de téléspectateurs commence à diminuer. Brosnan se rend à Londres pour tourner le film d'espionnage LE QUATRIÈME PROTOCOLE avec Michael Caine comme partenaire. Le futur 007 y interprète le rôle de Major Valeri Petrofsky, un agent soviétique raté en mission secrète dans un village anglais tranquille. « Remington Steele » s'achève le 15 mai 1986 mais la chaîne productrice garde une option de 60 jours pour faire marche arrière. Ce jour là, le New York Times insinuait que Brosnan a officiellement accepté le rôle de 007. Cette annonce a pour effet de gonfler l'Audimat américain de « Remington Steele » jusqu’à la première place et le 59e jour de l'option du contrat, seulement quelques heures avant la présentation de Brosnan comme le nouveau James Bond, NBC annule sa décision d'arrêter la série. Ne voulant pas partager sa nouvelle vedette avec le petit écran, Albert R. Broccoli cherche un autre acteur pour incarner 007. Timothy Dalton est alors engagé. « Remington Steele » ne se poursuit que pour quelques épisodes supplémentaires. C'est ballot... Le succès de « Remington Steele » permet toutefois à Brosnan de décrocher le rôle principal dans la mini-série de la NBC « La Noble Maison », dans laquelle il incarne le héros du roman de James Clavell : Ian Dunross, un puissant chef d'entreprise, Le Taï-Pan de Hong Kong, qui cherche à sauver sa société centenaire de la faillite en Chine. Il retourne en Angleterre en 1987 pour être la vedette de « Nancy Astor », une mini-série de la BBC en treize parties dans laquelle son personnage vieillit de 50 ans. Ce rôle lui vaut une nomination aux Golden Globe Awards. Pierce Brosnan décroche quelques petits rôles au cinéma avant de mettre sa carrière au second plan quand il découvre que sa femme Cassandra Harris est atteinte d'un cancer de l'ovaire incurable. Il reste à ses côtés jusqu'à sa mort en 1991. Sur son lit de mort, Cassandra lui fera promettre d'incarner James Bond. Par la suite, l'acteur devient un porte-parole dévoué des questions de santé des femmes, spécialement dans le cancer de l'ovaire. Au début des années 90, Brosnan revient au cinéma dans des films comme LE COBAYE (adaptation non reconnue du roman éponyme de Stephen King) ou MADAME DOUBTFIRE, comédie avec Robin Williams.
En avril 1994, Timothy Dalton annonce qu'il ne jouera plus jamais James Bond. Un autre sondage est réalisé à ce moment-là auprès des téléspectateurs par l'émission télévisée « Hard Copy ». Brosnan sort grand favori, avec 85 % des appels. Au début du mois de juin de la même année, l'acteur se prépare à partir en Nouvelle-Zélande pour le tournage du téléfilm « Robinson Crusoé » lorsqu'il reçoit un appel d'Albert Broccoli qui lui offre le rôle. L'ancien interprète de Remington Steele accepte. Il se souvient : « lorsque l'occasion se présente une deuxième fois dans votre vie, elle porte en elle une certaine signification. Je ne pouvais pas dire non à ce rôle. » Barbara broccoli , fille du légendaire producteur, elle-même productrice depuis 1989 de la saga, dit à propos de Brosnan : « c'est un très bon acteur, il a de l'esprit, de l'élégance et de la classe, mais je pense qu'il a également apporté un côté vulnérable au personnage. Vous ressentez quelque chose pour lui. » En effet, le James Bond de Pierce Brosnan est selon moi, un parfait mélange entre Sean Connery, Roger Moore et Timothy Dalton : un mélange de raffinement, d'humour cynique et de brutalité. La fragilité et le romantisme sont apportés par Pierce Brosnan et exploités à des degrés différents dans les quatre films où il incarne le héros. Dans ses films, il est tour à tour trahi dans GOLDENEYE en 1995, blessé physiquement et mentalement dans LE MONDE NE SUFFIT PAS EN 1999, voire carrément emprisonné et torturé dans MEURS UN AUTRE JOUR en 2002. Il interprète un James Bond moderne pour son époque, à mi-chemin entre l’aventurier Indiana Jones et le flic tueur de terroristes John McClane (saga des « DIE HARD » avec Bruce Willis). Il est souvent avec un pistolet mitrailleur " uzi " dans chaque main. Entre deux explosions, le héros éprouve tout de même de la sensibilité et il est fragile, mais au final, il s'en sort toujours avec un brushing impeccable.
La faiblesse des James Bond de Pierce Brosnan réside dans les scénarios qui ne sont pas tirés des romans de Ian Fleming, le dernier roman adapté étant PERMIS DE TUER en 1989. Les scénaristes se sont inspirés des romans mais ce ne sont pas des adaptations pures. De plus, en 1995, le bloc soviétique est tombé depuis six ans et James Bond a perdu son essence : la Guerre Froide et le conflit est-ouest. Le premier opus de Brosnan GOLDENEYE est un hommage appuyé à Ian Fleming. Le titre du film est le nom de la maison jamaïcaine où l'écrivain se retirait pour pondre ses romans. Le film traite de la chute du communisme et de la mafia russe. À propos de GOLDENEYE, Brosnan tenait le destin du rôle entre ses mains. Il se souvient : « c'est une grande responsabilité. Je m'en suis aperçu tout de suite. J'avais eu cette chance de le faire et de le faire bien. » Heureusement, le film a été un immense succès, l'un des plus importants de la saga, et a permis de moderniser la franchise après une absence de six ans. Si Brosnan s’était planté, la série légendaire aurait été définitivement enterrée. Ses films sont parmi les plus rentables de toute l'histoire de la saga. James Bond apporte à Pierce Brosnan la notoriété qu'il mérite. Entre ses quatre incarnations de 007, l'acteur tourne dans plusieurs films à succès comme le film-catastrophe volcanique LE PIC DE DANTE, la comédie romantique avec Barbra Streisand LEÇON DE SÉDUCTION, le remake de L'AFFAIRE THOMAS CROWN, où il interprète un voleur de tableaux milliardaire, ou encore LE TAILLEUR DE PANAMA, où il interprète l'antithèse de James Bond et s’en donne à coeur joie : Andrew Osnard, un agent secret britannique raté, alcoolo vicieux et violent qui fait chanter un pauvre tailleur et sa famille. Ce dernier film est l'adaptation cinématographique réussie d'un roman de John Le Carré.
Pierce Brosnan dans des films autres que James Bond (1995-2002)
Home du Site Livre d'or Mes Passions James Bond Bond, James Bond... Ian Fleming, le père de James Bond le Cocktail James Bond Jouer James Bond Les biographies des acteurs Sean Connery George Lazenby Roger Moore Timothy Dalton Pierce Brosnan Daniel Craig Liens externes Contact Mes Passions Mes amis Mon handicap IMC Signification du logo HomeMe Contacter, cliquez ici
Les textes, photos et vidéos ne peuvent pas être reproduits sans mon autorisation.
Le Petit Monde de Claude B. 2009-2013