Vie autonome Tout sur mon handicap Page suivante Page précédenteJ’ai quitté Caderousse en début d’année de CE2, car ma famille a déménagé sur Sorgues. Le magasin de photographie a été vendu. Mon père est devenu représentant V.R.P, ma soeur est partie du nid familial et ma mère est restée au foyer pour s’occuper de moi. Mon frère vivait sa vie de lycéen. En effet, alors que je grandissais, il devenait important de trouver une maison accessible pour moi car ce n’était pas de plain-pied à Orange. Nous avons trouvé une maison dans un charmant petit lotissement : « Les deux roses ». J’avais ma chambre accessible aménagée dans le garage. Il a fallu trouver une autre école. Il y en avait une justement dans mon quartier. Le directeur de l’établissement, Lucien BERTRAND, était un être extrêmement chaleureux que j’aimais beaucoup. J’en parle avec beaucoup d’affection car il m’invitait souvent chez lui, notamment quand je rentrais de l’institut spécialisé après mes années à Saint-Exupéry (voir plus bas). Nous étions voisins et je faisais un peu partie de la famille. Les camarades étaient très sympas. J’allais même à l’école avec une très bonne copine à moi, qui s’appelait Héloïse. Nous habitions le même lotissement. Au début, c’est ma mère qui m’accompagnait à l’école. J’y allais en fauteuil électrique car c’était à deux pas de la maison. J’aurais pu y aller très bien tout seul, mais mes parents étaient tellement protecteurs et possessifs qu’ils avaient peur que je traverse un simple passage clouté. Finalement, à force de persuasion, j’ai réussi à obtenir qu’ils me laissent aller à l’école avec ma camarade Héloïse et d’autres copains. Concernant le suivi des cours, j’étais capable de prendre des notes et d’écrire. Le rythme n’était pas encore trop soutenu et je m’en sortais plutôt bien. Je faisais les contrôles et interrogations à la main sans aucune aide extérieure. Pour les dictées par exemple, l’instituteur me faisait des dictées à trous et je devais remplir les mots manquants... Quand je n’y arrivais pas, je prenais les cours sur un camarade ou l’instituteur me passait des cours préparés.
2. L'école primaire Elsa Triolet à Sorgues : 1985 - 1988
1. L'école primaire Jean Moulin à Caderousse : 1981 - 1985
Lorsqu’est arrivé le moment de me scolariser, pour mon entrée en maternelle, vers 4 ou 5 ans, se posait la question de trouver une école. Vu mon expérience pas toujours heureuse en centre de rééducation, je pense que je n’aurais pas supporté d’intégrer une école spécialisée. Pas tout de suite du moins... C’est pour cela que ma famille chercha à me scolariser dans une école normale avec des enfants valides. Tout cela pour me permettre de sortir de l’isolement créé par le handicap, favoriser mon rapport avec les autres et le monde extérieur. Au départ, cette entreprise fût semée d’embûches, car aucune école ne voulait de moi. A l’époque, j’habitais Orange, dans le Vaucluse. Toutes les écoles de la ville m’ont fermé leurs portes pour des raisons d’accessibilité. Finalement, on finit par trouver une école à Caderousse, à 7 km d’Orange, où le directeur de l’établissement de l’époque, Monsieur PONCE, m'a accueilli parmi ses élèves. C’était le début d’une grande aventure entre les valides et moi... Une aventure qui durera dix ans de 1981 à 1991. J’allais à l’école sur la moto de mon père ou en voiture. Je ne suis plus trop sûr de la date mais je pense être rentré en maternelle dans l’année 1980-81. En poussette canne, je n’étais pas du tout autonome et donc c’était mes petits camarades qui devaient me pousser. Je n’ai pas trop de souvenirs de cette période car cela fait bientôt trente ans. Tout ce que je peux dire, c’était que j’étais heureux, bien intégré. Les autres enfants m’aimaient beaucoup et les institutrices étaient très attentives et à l’écoute. Alors que l’on aurait pu penser que je serais rejeté, du fait de ma différence avec les autres enfants, ce n’est pas du tout ce qui s’est produit et j’ai été accepté tout de suite. C’est en 1985, à l’âge de 8 ans, que j’ai eu mon premier fauteuil électrique, comme le montre la photo de classe de CE2 ci-contre. Il était beaucoup trop grand pour moi. Les concepteurs ne font pas de fauteuils adaptés pour les enfants. Ce sont souvent des tailles standard. Je flottais carrément dedans.
« La loi d’orientation en faveur des personnes handicapées du 30 juin 1975 a institué l’obligation éducative pour les enfants et adolescents handicapés et a fixé comme objectif prioritaire leur intégration en milieu scolaire ordinaire. Les circulaires sur l’intégration du 29 janvier 1982 et du 29 janvier 1983 ont permis que des actions d’intégration aux formes multiples et variées se développent avec succès. La loi d’orientation sur l’éducation du 10 juillet 1989 prend en compte le bilan positif de ces actions et en souhaite le développement. La nouvelle politique pour l’école primaire, la mise en place des cycles, la pédagogie différenciée et l’adaptation des enseignements aux rythmes des enfants apportent aux actions d’intégration un cadre des plus favorables. La politique conduite par le ministère chargé de l’Éducation nationale, en matière d’adaptation et d’intégration scolaires, traduit ces orientations en mesures effectives. » L’intégration de l’enfant handicapé « vise à favoriser son épanouissement personnel et intellectuel, le développement de ses capacités et l’acquisition de connaissances. » La Circulaire 91-302 est consultable dans son intégralité ici.
Ma scolarité en milieu classique : l'école primaire de 1981 à 1988
Mes Passions Mes amis Mon handicap IMC Signification du logo Home Home Bienvenue Signification du logo nouveautés du site Web signer le livre d'or Tout sur mon handicap Présentation Ma naissance Symptômes de mon handicap les traitements de mon handicap Ma scolarité L'école primaire Le Collège Saint Exupéry Bilan sur mon intégration classique Le Lycée Spécialisé Des débuts difficiles La prise en charge des handicaps le BTS comptabilité et gestion Les fauteuils électriques Vivre autonome mes différents revenus L'appartement adapté et le matériel Mes différents intervenants à domicile Mon degré d'autonomie en images La dictée vocale Les lois sur le logement adapté La kinésithérapie avec Pascal Religion et handicap Sexualité et handicap Mes amis Le témoignage d'Anne-Marie Jean-François, le samouraï Mes passions à propos de mes passions Claude fait son cinéma James Bond Claude et l'informatique Le Tandy TRS-80 MC-10 et l'apprentissage du BASIC Le Langage BASIC, qu'est ce que c'est ? Les projets " Lisa " et " Macintosh " Janvier 1984 : La courte vie du Lisa et la gloire du Mac Mon premier ordinateur personnel, l'Atari 520 STf L'Atari ST, une machine, moitié ordinateur, moitié co Mon premier Macintosh Performa 460 Windows 98 Le retour de Steve Jobs au sein d'Apple Les différents Macs que j'ai utilisés Le pari incompris de Apple l'iMac intel blanc Core 2 duo Qu'est qu'on peut faire avec un iMac intel ? Le Partage d'écran sous Mac OS X La conclusion en vidéo Geisha la chatte Divers Les auxiliaires de vie scolaire Les métiers d'aide aux personnes Mon degré d'autonomie en images La kiné avec Pascal Religion et handicap Sexualité et handicap Qu'est ce que je peux faire avec mon ordi. Steve Jobs (1955-2011) Liens externes ContactMe Contacter, cliquez ici
Les textes, photos et vidéos ne peuvent pas être reproduits sans mon autorisation.
Le Petit Monde de Claude B. 2009-2013