Steve Jobs pris la grosse tête. Il devint rapidement la coqueluche des médias, en étant présenté en gourou de la Silicon Valley, et comme l'exemple à suivre outre-Manche, notamment en France. À l'âge de 27 ans, il faisait la couverture de Time Magazine et il devenait un véritable héros de la culture contemporaine américaine.
Page précédente Scolarité Page suivanteSteve Jobs, le hippie mégalo, charismatique et exigeant, qui voulait changer le monde grâce à l'informatique...
Mon hommage à Mr Steve Jobs : Visionnaire de la Silicon Valley... Page 2
Le jeune hippie Steve Jobs à la tête d'Apple, dans les années 1970.
Dans certains hommages rendus à Steve Jobs, on a pu entendre que c'était « l'un des inventeurs du monde d'aujourd'hui ». Certains le comparent d'ailleurs à Albert Einstein ou à Guttenberg. C'est peut-être un peu excessif, mais il est vrai que les produits inventés par ce Monsieur sont partout dans notre quotidien. Tout le monde a déjà entendu parler de l'iPod, de l'iPhone ou même du Mac. Et pourtant, Steve Jobs n'a rien inventé de ses mains puisque il n'était ni informaticien, ni ingénieur, ni électronicien. Soyons clairs, même si j'aime beaucoup le personnage parce que il a facilité mon ouverture à l'informatique, je reconnais qu'il ne brillait pas par sa modestie. Je dirais même qu'il était carrément mégalomane et imbu de sa personne. Comme tous les visionnaires et les génies, il voulait changer et dominer le monde en proposant des produits intuitifs pour satisfaire des besoins dont l'utilisateur n'avait pas forcément conscience. Steve Jobs savait créer de nouveaux besoins avec ses appareils innovants et design. Il disait des consommateurs : « Ne fabriquez pas exactement le produit qu'attendent les gens, parce que lorsque vous aurez fini de le produire, ils n'en voudront plus ». La force de Steve jobs a été de rendre attractif, désirable un produit technologique qui ne l'était pas forcément. Toute sa vie, il s'est battu pour « humaniser » l'ordinateur et les nouvelles technologies, afin de les rendre utile pour l'être humain. Il se voyait comme l'un des grands leaders politiques et culturels de notre temps. Selon lui, il n'y avait que très peu de grands hommes dans l'histoire, comme Newton et Shakespeare, et il se voyait comme l'un d'entre eux. Le reste de l'humanité était des fourmis sans intérêt et sans valeur pour lui. Son désir de changer le monde, il l'avait hérité du mouvement hippie, le mouvement contestataire, auquel le patron d'Apple avait adhéré dans sa jeunesse. L'expérience liée à la drogue et au LSD libéra son esprit. Il choisit le nom de « Apple » pour sa société, parce que il adorait se retrouver avec ses potes hippies dans un ferme communautaire pour y manger des pommes. À l'époque, ses amis et lui étaient des végétariens radicaux. Les tous premiers employés d'Apple étaient des potes hippies comme lui.
La campagne publicitaire prémonitoire de l'Apple II, qui annonce l'arrivée de l'internet.
La suite à la page suivante...
Tout sur mon handicapÀ gauche, Steve jobs fait la couverture de Time Magazine à l'âge de 27 ans. À droite, symbole de réussite des Etats-Unis, il se fait interviewer dans le journal de Christine Ockrent.
En 1976, « L'Apple I » était le premier produit de la marque et le premier ordinateur personnel de l'histoire : un clavier rustique dans une caisse en bois remplie de circuits imprimés. Il représentait alors une avancée majeure puisque à cette époque, les ordinateurs tenaient dans des salles entières. Dans un marché de la micro-informatique encore inexistant, le jeune Steve jobs âgé de 21 ans, un jeune hippie barbu et au look baba cool, était le patron de la première start-up de l'histoire. Affublé d'un short et de sandales, il espérait vendre « l'Apple I » aux nouvelles sociétés informatiques qui émergeaient dans la Silicon Valley. Il prospecta au culot pour récupérer des milliers de dollars pour des ordinateurs fabriqués à la main par un petit génie de l'électronique, Steve Wozniak. Steve Jobs décrocha un commande, au magasin d'informatique « bytes shop », de 100 ordinateurs pour 500 $ pièce, soit un chiffre d'affaires potentiel de 50 000 $. « L'Apple I » était un produit unique à l'époque, réservé aux seuls informaticiens connaisseurs puisqu'il fallait savoir comment le brancher et le relier à un téléviseur. Mais il remporta un vrai succès d'estime et lança Steve Jobs sur le chemin de la gloire. Jeune homme ambitieux, Steve Jobs ne voulait pas se cantonner aux seuls connaisseurs et voulait vendre des ordinateurs au grand public. C'est ainsi que pour « l'Apple II », le design fut beaucoup plus soigné. Fini l'aspect bricolé dans une caisse en bois, cette deuxième génération d'ordinateurs Apple bénéficia d'un assemblage dans un coque en plastique, livrée avec un écran et un lecteur de disquette. Avec ce nouvel ordinateur plus complet et prêt à l'emploi, Steve jobs transforma une vulgaire machine complexe en produit de consommation de masse. Son génie a été de faire entrer la technologie dans notre vie quotidienne, dans les foyers américains. La campagne de publicité de « l'Apple II » était prémonitoire puisque elle montrait un homme, dans sa cuisine, utilisant cet ordinateur pour consulter ses actions en bourse, alors que Internet n'existait pas encore. Dès sa sortie, « l'Apple II » se vendit à 1000 exemplaires par mois, ce qui était énorme succès pour un ordinateur de la fin des années 1970. Apple en écoula 300 000 exemplaires au total.
Mes Passions Mes amis Mon handicap IMC Signification du logo Home Home Bienvenue Signification du logo nouveautés du site Web signer le livre d'or Tout sur mon handicap Présentation Ma naissance Symptômes de mon handicap les traitements de mon handicap Ma scolarité L'école primaire Le Collège Saint Exupéry Bilan sur mon intégration classique Le Lycée Spécialisé Des débuts difficiles La prise en charge des handicaps le BTS comptabilité et gestion Les fauteuils électriques Vivre autonome mes différents revenus L'appartement adapté et le matériel Mes différents intervenants à domicile Mon degré d'autonomie en images La dictée vocale Les lois sur le logement adapté La kinésithérapie avec Pascal Religion et handicap Sexualité et handicap Mes amis Le témoignage d'Anne-Marie Jean-François, le samouraï Mes passions à propos de mes passions Claude fait son cinéma James Bond Claude et l'informatique Le Tandy TRS-80 MC-10 et l'apprentissage du BASIC Le Langage BASIC, qu'est ce que c'est ? Les projets " Lisa " et " Macintosh " Janvier 1984 : La courte vie du Lisa et la gloire du Mac Mon premier ordinateur personnel, l'Atari 520 STf L'Atari ST, une machine, moitié ordinateur, moitié co Mon premier Macintosh Performa 460 Windows 98 Le retour de Steve Jobs au sein d'Apple Les différents Macs que j'ai utilisés Le pari incompris de Apple l'iMac intel blanc Core 2 duo Qu'est qu'on peut faire avec un iMac intel ? Le Partage d'écran sous Mac OS X La conclusion en vidéo Geisha la chatte Divers Les auxiliaires de vie scolaire Les métiers d'aide aux personnes Mon degré d'autonomie en images La kiné avec Pascal Religion et handicap Sexualité et handicap Qu'est ce que je peux faire avec mon ordi. Steve Jobs (1955-2011) Liens externes ContactMe Contacter, cliquez ici
Les textes, photos et vidéos ne peuvent pas être reproduits sans mon autorisation.
Le Petit Monde de Claude B. 2009-2013