Tout sur mon handicap Page précédente Scolarité Page suivanteLorsque j'utilise l'environnement Windows, mon iMac ne me sert pas qu'à jouer. En effet, à cause de mes problèmes de lenteur pour taper au clavier, il est apparu nécessaire au fil des années de tester et d'utiliser un logiciel de reconnaissance vocale, un outil très pratique qui permet de retranscrire ce que vous dites sous forme de mots dans un logiciel de traitement de texte comme Microsoft Word par exemple. Or, jusqu'à 2009, la plate-forme logicielle d'Apple été totalement dépourvu de ce genre de choses. Il fallait utiliser Windows et le célèbre « Dragon NaturallySpeaking » dont la première version est sortie en 1997. D'année en année, elle n'a pas cessé de s'étoffer et aujourd'hui en 2011, nous en sommes à la version 11. Ce logiciel est révolutionnaire pour moi, dans la mesure où il faut quelques minutes au moteur de reconnaissance vocale pour s'adapter à ma voix « hachée » ; juste entre 5 et 10 minutes pour lire un texte d'apprentissage. Plus vous lisez ce genre de texte et plus le logiciel affine sa reconnaissance. Vous pouvez même lui demander de s'adapter à votre style d'écriture en lui donnant vos propres textes que vous avez déjà écrits à reconnaître et il insère les mots inconnus dans sa base de données de vocabulaire. L'éditeur de ce logiciel s'appelle « Nuance ». Ce dernier clame que utiliser son logiciel permet d'aller jusqu'à trois fois plus vite qu'au clavier. Pour corriger et éditer votre texte que vous dictez à la voix, une série de commandes globales vous est proposée comme par exemple « effacer ça », « ceci en maj », etc. Ce logiciel me simplifie grandement l'existence. Ce que je dicte est plutôt limpide, malgré des problèmes évidents d'élocution. Il est parfois nécessaire pour moi de répéter plusieurs fois certaines phrases pour qu'elles soient bien interprétées. Il se peut également que mon niveau de fatigue, qui se ressent dans ma voix, influe sur la qualité de la reconnaissance. Lorsque vous travaillez avec une dictée vocale, il n'est nécessaire que vous ayez bien en tête ce que vous voulez écrire, parce que l'hésitation trop prononcée fait commettre des erreurs au logiciel. Il existe une version pour Mac OS X du logiciel « Dragon NaturallySpeaking », basé sur le même moteur de reconnaissance vocale. Il s'appelle « dictate ». Une première version en septembre 2009 et commercialisé sous le nom de macspeech. Puis une deuxième version en novembre 2010, commercialisé par Dragon. Malheureusement, en tant qu'utilisateur Mac assidu, je trouve ces deux versions très décevantes, parce que je les trouve très peu réactives et optimisées. En effet, le logiciel rame, malgré la présence du processeur Intel Core deux duo. Je fais beaucoup plus d'erreurs avec ce nouveau logiciel, parce que très peu de casques sont reconnus. Il faut automatiquement dire deux ou trois fois les phrases pour qu'elles affichent correctement à l'écran. Il y a également beaucoup de bogues sur ce qui s'affiche à l'écran. Dans les vidéos suivantes, j'ai fait le test avec les deux logiciels que je possèdais à l'époque en janvier 2010, à savoir Dragon NaturallySpeaking 10 pour Windows et Mac speech dictate 1.0 pour Mac OS X.
2. Les Jeux PC avec Bootcamp sous Windows XP, Vista ou Seven...
Lorsqu'on a un iMac Intel, on peut utiliser l'utilitaire Boot Camp pour installer Windows et ainsi jouer à des jeux PC. J'ai ainsi découvert des vieux jeux que m'a passé mon meilleur pote Jean-François comme la trilogie des « serious Sam », « Far Cry ». Mais j'ai aussi installé des jeux plus récents et gourmants comme ceux inspirés de la franchise cinéma James Bond, avec l'adaptation du film « Quantum of Solace » ou encore Batman, avec « Batman Arkham Asylum ». J'aime également les jeux de « Star Wars : Knight of the Old Républic » qui sont des jeux de stratégie qui mettent en scène des Jedi apprentis, lesquels doivent résoudre des quêtes pour progresser. « Far Cry » et « Serious Sam » sont des jeux d'aventures pas trop sérieux, qui se déroule le plus souvent sur des îles paradisiaques ou un méchant savant mène des expériences scientifiques sur des espèces innocentes. Ce sont des jeux de tir à la première personne où vous devez dégommer de méchants monstres, modifiés génétiquement et qui s'en prennent à la population de l'île. Tous ces jeux sont magnifiques graphiquement et mon iMac Intel se trouve être une bonne machine de jeu, contrairement à l'idée reçue, comme quoi « on ne peut pas jouer avec un Mac, parce que c'est une machine exclusivement réservée au travail. C'est sûr que les iMac sont des machines très peu évolutives, comme les composants sont intégrés dans l'écran, dans lequel vous ne pouvez que très peu intervenir. Mais généralement ils sont performants et permettent de vous assurer quelques bonnes heures de divertissement. Pour jouer à de tels jeux, lesquels demandent tout de même une dextérité accrue, ce que je ne peux pas forcément avoir au clavier, j'utilise ce que l'on appelle le mode « invincibilité » ou encore « triche ». Ce mode qui est très utile pour les personnes à mobilité réduite déverrouille les fonctions clés d'un jeu, comme les munitions et vies illimitées, certains passages de niveau qui sont trop difficiles. Sans ce mode, je ne pourrais jouer à aucun jeu. Tous les jeux présentés dans les vidéos ci-dessous, je les ai terminés grâce au mode " triche "...
3. Un exemple d'utilisation La dictée vocale " Dragon Naturally Speaking " sous Windows et " Dictate " sous Mac.
Toutes ces choses que l'on peut faire quand on a un iMac Intel Core 2 Duo
Comme il m'arrive d'être souvent hospitalisé pour des occlusions intestinales et parce que je passe beaucoup de temps au lit, je décidai en décembre 2009 de m'acheter un MacBook Unibody blanc . Pour piloter mes deux Mac et les faire interagir ensemble, j'utilise une fonction de « Mac OS X léopard » qui s'appelle le partage d'écran . Cela consiste à prendre le contrôle d'un des deux Mac à distance par l'intermédiaire du Wifi. Vous pouvez contrôler l'autre écran et prendre le contrôle de la souris. C'est ce que je vais aborder à la page suivante…
Mes Passions Mes amis Mon handicap IMC Signification du logo Home Home Bienvenue Signification du logo nouveautés du site Web signer le livre d'or Tout sur mon handicap Présentation Ma naissance Symptômes de mon handicap les traitements de mon handicap Ma scolarité L'école primaire Le Collège Saint Exupéry Bilan sur mon intégration classique Le Lycée Spécialisé Des débuts difficiles La prise en charge des handicaps le BTS comptabilité et gestion Les fauteuils électriques Vivre autonome mes différents revenus L'appartement adapté et le matériel Mes différents intervenants à domicile Mon degré d'autonomie en images La dictée vocale Les lois sur le logement adapté La kinésithérapie avec Pascal Religion et handicap Sexualité et handicap Mes amis Le témoignage d'Anne-Marie Jean-François, le samouraï Mes passions à propos de mes passions Claude fait son cinéma James Bond Claude et l'informatique Le Tandy TRS-80 MC-10 et l'apprentissage du BASIC Le Langage BASIC, qu'est ce que c'est ? Les projets " Lisa " et " Macintosh " Janvier 1984 : La courte vie du Lisa et la gloire du Mac Mon premier ordinateur personnel, l'Atari 520 STf L'Atari ST, une machine, moitié ordinateur, moitié co Mon premier Macintosh Performa 460 Windows 98 Le retour de Steve Jobs au sein d'Apple Les différents Macs que j'ai utilisés Le pari incompris de Apple l'iMac intel blanc Core 2 duo Qu'est qu'on peut faire avec un iMac intel ? Le Partage d'écran sous Mac OS X La conclusion en vidéo Geisha la chatte Divers Les auxiliaires de vie scolaire Les métiers d'aide aux personnes Mon degré d'autonomie en images La kiné avec Pascal Religion et handicap Sexualité et handicap Qu'est ce que je peux faire avec mon ordi. Steve Jobs (1955-2011) Liens externes ContactMe Contacter, cliquez ici
Les textes, photos et vidéos ne peuvent pas être reproduits sans mon autorisation.
Le Petit Monde de Claude B. 2009-2013