Page suivante Tout sur mon handicap Page précédente ScolaritéLes différents Macs que j'ai utilisés : l'iMac G3 et le Powermac G5...
Spécificités de l'iMac G3 sorti en juillet 2001. Constructeur : Apple Computer (Cupertino Californie USA) Date de sortie : Juillet 2001. Processeur : Motorola PowerPC G3 500 Mhz Mémoire : 128 Mo de RAM extensible à 512 Mo Résolution d'écran : 3 modes d'affichage 640x480, 800x600 et 1024x768 Stockage : Graveur de CD-ROM intégré Disque dur de 10, 20 et 40 Go selon configuration. OS : Mac OS 9.2.2 puis Mac OS X 10.2 Interfaces : 2 ports USB, un port Firewire, un modem interne 56k, un port ethernet pour le haut débit en ADSL. Il s'agit d'une révision mineure de l'iMac G3 sorti en 1997.
Depuis leur lancement en 1984, les ordinateurs Mac étaient équipés de microprocesseurs Motorola de la famille 68000 et c'est au milieu des années 1990 que Apple opéra une transition vers les Motorola PowerPC, parce qu'ils étaient plus puissants que les processeurs Intel x86, lesquels équipaient les ordinateurs tournant sous Windows. L'iMac premier du nom était ainsi équipé d'un processeur PowerPC 750, appelé aussi G3. G3, d'abord au nom de code Arthur, est le nom commercial inventé fin 1997 par Apple, en référence à la troisième génération des microprocesseurs PowerPC, lors de l'introduction du PowerPC 750. C'est une amélioration du PowerPC 603e, microprocesseur bas de gamme de la seconde génération des PowerPC. Le PowerPC 750 a été utilisé dans les iMac jusqu'en 2001. L'iMac G4, avec son look de lampe de bureau et révision majeure de l'iMac G3 sortait le 7 janvier 2002. C'était en 2001 que Apple sortait sa première version du système Mac OS X, lequel devait remplacer Mac OS 9, qui devenait trop vieillissant et limité. Mac OS 9 avait hérité des bases des systèmes 6 et 7, qui datait du début des années 90, voire de la fin des années 80. Mac OS X repose sur le système d'exploitation NeXT, que Steve jobs avait développé dans sa deuxième société. Ce système d'exploitation était basé sur un noyau Unix.
En 2002, Apple sortait l'iMac G4 appelé " Tournesol " ou la " lampe de bureau ", successeur de l'iMac G3.
2) 2004-2007 : Achat d'un Power Mac G5 Bipro 1,8 Ghz pour mes besoins de puissance et de reconnaissance...
Je vendais mon iMac G3 sur eBay en 2004. C'est pour mon anniversaire de la même année que j'ai acheté un Power Mac G5 double processeur, cadencé à 1,8 GHz. Il était équipé d'un disque dur de 160 Go, de 1 Go de mémoire RAM, une carte graphique NVIDIA GeForceFX 5200 Ultra. Il y avait la possibilité de rajouter un disque dur interne, dans un emplacement prévu à cet effet. J'en ai acheté un de 120 Go, en même temps que « Final Cut express », un logiciel de montage vidéo. Ce Power Mac G5 était vanté à l'époque par toutes les publicités Apple, comme l'ordinateur le plus puissant au monde. Mais il s'est avéré plus tard que c'était une publicité mensongère. Le G5 était un microprocesseur qui chauffait énormément, surtout l'été. Malgré les deux puces présentes dans la tour, ça ramait beaucoup ! Quand les microprocesseurs fonctionnaient, on entendait un grillon à l'intérieur de la bécane. Malgré tout j'étais fier. Avec cet ordinateur professionnel, j'ai utilisé mon premier écran LCD de 19 pouces et j'ai fait bon nombre de montage et transfert vidéo pour ma famille mes intervenants ou mes amis... Cette machine m'a coûtée 2500 € pour la tour du Powermac G5 que j'ai payé entièrement avec mes économies.
Spécificités du Power Mac G5 (Juin 2003) Constructeur : Apple Computer (Cupertino Californie USA) Date de sortie : Juin 2003. Processeur : 2 Motorola PowerPC G5 1,8 Ghz Mémoire : 1 Go de RAM extensible à 8 Go Carte Graphique : Nvidia GeforceFx 5200 Ultra Stockage : Graveur de DVD superdrive intégré Disque dur de 160 Go. OS : Mac OS X 10.3 jusqu'à Mac OS X 10.5.8. Interfaces : 3 ports USB, 2 ports Firewire, un modem interne 56k, un port ethernet pour le haut débit en ADSL, 3 slots d'extension pour disque dur et cartes diverses...
1) 2001 - 2004 : A mon retour chez Apple, mon premier ordi était un iMac G3 500 Mhz indigo...
L'iMac G3 était sympa de par son esthétisme et sa couleur. Cette machine était pratique pour taper des lettres et jouer à quelques petits jeux divertissants entre amis. Mais personnellement, j'aspirais à une machine beaucoup plus évolutive et performante. Je voulais faire du montage vidéo, transférer des vieilles cassettes VHS sur DVD et pour cela, je voulais acquérir un Power Mac G4 ou G5 (quatrième ou cinquième génération de PowerPC). L'avantage de ces modèles, c'est que les composants de l'ordinateur se logeaient dans une tour, comme dans les boîtiers PC. Dans cette tour tournaient deux microprocesseurs avec beaucoup de mémoire et une bonne carte vidéo. On pouvait étendre la machine avec de cartes d'extension, comme des ports USB supplémentaires, ou encore une carte d'acquisition vidéo. Le Power Mac G5 a été lancé en juin 2003 lors de la Conférence Mondiale des Développeurs Apple. Les modèles intégraient des processeurs PowerPC 970 cadencés entre 1,6 et 2 GHz.
En tant que monteur vidéo, j'avais de bons outils sur la plate-forme Mac, qui sont généralement des machines spécialisées dans le traitement de la vidéo et de l'image. Mais de temps en temps, il était nécessaire que je passe dans l'environnement Windows, pour réaliser des tâches spécifiques, comme la conversion de fichiers vidéos d'un format à un autre. En effet, sous PC, il existe des dizaines de partagiciels (logiciel en partie payant, mais que vous pouvez essayer sur une durée limitée). J'avais besoin par exemple, très souvent, d'utiliser « Virtualdubmod », un petit utilitaire précieux et gratuit, qui permettait entre autres de synchroniser une piste vidéo avec du son. Sauf que Windows tourne sur un processeur Intel ou AMD x86 et non pas sur une machine dotée de PowerPC. Toutefois, une solution informatique existait, celle de faire appel à un émulateur, qui est un logiciel qui permet de recréer virtuellement le matériel nécessaire pour faire tourner Windows sur un ordinateur Mac. Sauf que cela demande beaucoup de ressources à votre ordinateur pour se faire passer pour ce qu'il n'est pas. Résultat, votre système se comporte comme une tortue à utiliser des applications PC. Le principal logiciel d'émulation était « virtualPC », qui avait été racheté par Microsoft à une petite boîte s'appelant « Connectix ». Mais ce dernier manquait de réactivité. On pouvait à peine faire tourner Windows 98, mais pour cela, vous devez faire preuve d'une forte dose de patience. Le logiciel était tombé en réel désuétude, laissant totalement démuni les MacUsers, comme moi, qui avait besoin de faire tourner des logiciels du cousin d'en face. En juin 2005, le patron d'Apple, Steve jobs annonce la transition progressive de toute la gamme Mac vers les processeurs Intel x86. Cette annonce créa du remous chez les utilisateurs Mac, parce que depuis toujours nous avions connu les processeurs Motorola. Cela faisait parti de la culture Mac de faire appel à un petit fabricant, plutôt qu'au géant Intel. Apple avait toujours préféré les processeurs Motorola, car ils étaient de meilleure qualité et s'adaptaient mieux à sa plate-forme. En 1994, lorsqu'il fallut changer le processeur 68000, Apple resta chez Motorola qui développait conjointement avec IBM, le processeur PowerPC. Apple participait aux frais de recherche et de développement. Depuis le milieu des années 90, c'était la course à l'augmentation du mégahertz entre les différents fabricants de puces. Le Pentium II, sorti en 1998, était beaucoup moins performant que le PowerPC et Apple se moquait ouvertement d'Intel à travers des publicités très provocantes. La suite à la page suivante... Le pari risqué et incompris de la transition vers les processeurs Intel.
Mes Passions Mes amis Mon handicap IMC Signification du logo Home Home Bienvenue Signification du logo nouveautés du site Web signer le livre d'or Tout sur mon handicap Présentation Ma naissance Symptômes de mon handicap les traitements de mon handicap Ma scolarité L'école primaire Le Collège Saint Exupéry Bilan sur mon intégration classique Le Lycée Spécialisé Des débuts difficiles La prise en charge des handicaps le BTS comptabilité et gestion Les fauteuils électriques Vivre autonome mes différents revenus L'appartement adapté et le matériel Mes différents intervenants à domicile Mon degré d'autonomie en images La dictée vocale Les lois sur le logement adapté La kinésithérapie avec Pascal Religion et handicap Sexualité et handicap Mes amis Le témoignage d'Anne-Marie Jean-François, le samouraï Mes passions à propos de mes passions Claude fait son cinéma James Bond Claude et l'informatique Le Tandy TRS-80 MC-10 et l'apprentissage du BASIC Le Langage BASIC, qu'est ce que c'est ? Les projets " Lisa " et " Macintosh " Janvier 1984 : La courte vie du Lisa et la gloire du Mac Mon premier ordinateur personnel, l'Atari 520 STf L'Atari ST, une machine, moitié ordinateur, moitié co Mon premier Macintosh Performa 460 Windows 98 Le retour de Steve Jobs au sein d'Apple Les différents Macs que j'ai utilisés Le pari incompris de Apple l'iMac intel blanc Core 2 duo Qu'est qu'on peut faire avec un iMac intel ? Le Partage d'écran sous Mac OS X La conclusion en vidéo Geisha la chatte Divers Les auxiliaires de vie scolaire Les métiers d'aide aux personnes Mon degré d'autonomie en images La kiné avec Pascal Religion et handicap Sexualité et handicap Qu'est ce que je peux faire avec mon ordi. Steve Jobs (1955-2011) Liens externes ContactMe Contacter, cliquez ici
Les textes, photos et vidéos ne peuvent pas être reproduits sans mon autorisation.
Le Petit Monde de Claude B. 2009-2013