Vie autonome Tout sur mon handicap Page suivante Page précédenteLe Centre accueillait plusieurs types de handicap : malvoyants et aveugles, malentendants et sourds et handicapés moteurs ou les trois à la fois. C’était des élèves pensionnaires et demi-pensionnaires. Les classes allaient de la sixième jusqu’au BTS comptabilité et gestion des entreprises. A mon époque, pour les élèves pensionnaires, deux solutions étaient envisageables, en fonction de la maturité de l’élève et la gravité de son handicap. Pour les lourds handicaps moteurs tétraplégiques, comme moi : nous étions logés dans l’enceinte de l’établissement, où un personnel infirmier et aide soignant nous prenait en charge, au lever, coucher et pendant la journée pour aller aux toilettes. Globalement, j’avais plutôt de bons contacts avec l’équipe de soins infirmiers, mise à part une vieille peau aigrie à la méchanceté gratuite qui m’a fait chier et m’a terrorisé pendant mes quatre premières années d’internat. Elle avait ses têtes et je ne faisais pas partie des siennes. Parmi les gens que j’aimais bien, il y avait Henriette et Pierre, deux aides-soignants de valeur. Pour les handicaps sensoriels, malvoyants et aveugles et paraplégiques : le lycée avait loué des appartements, dans lesquels étaient placés les élèves, sous l’encadrement des éducateurs. Souvent, c’était des appartements de quatre élèves. Cela permettait à l’élève de s’habituer à la vie autonome... Lors de mon passage en première ES, j’avais gagné en maturité. Donc on m’a fait confiance et j’ai été placé en appartement avec 4 autres élèves pour acquérir un peu plus d’autonomie et de liberté. J’étais heureux de quitter l’enceinte de l’établissement. Ces appartements se situaient dans la rue en face du lycée. J’y suis resté jusqu’en terminale ES et l’obtention du baccalauréat. La prise en charge médicale : le Centre assurait un suivi médical sur le plan orthopédique, auditif, visuel. J’étais convoqué parfois au milieu des cours pour aller passer une radio ou une visite médicale chez le médecin orthopédique. Outre le personnel infirmier, il y avait une équipe médicale composée de médecins, de kinés, une ergothérapeute, un psychologue, un psychiatre. Les cours sont les mêmes que ceux du programme de l‘Education Nationale. Les professeurs sont employés par cette administration. L’enseignement prépare aux mêmes diplômes, ils ont la même valeur que ceux des valides. C’est juste la manière et l’encadrement qui changent. Pour la prise de notes, on pouvait bénéficier de photocopies ou pour ceux qui pouvaient écrire comme moi, nous avions à disposition des machines à écrire ou nos petites mains. J’avais à disposition des heures de secrétariat, pendant les heures d’études . La secrétaire intervenait pour m’aider dans la rédaction des devoirs, mais aussi pendant les épreuves écrites (Brevet, Bac...) et les examens répartis sur toute une année scolaire. Elle était ma main lorsque je dictais. Le plus dur était de lui dicter de la géométrie et des figures. Quand j’étais bloqué lors d’un examen, de temps en temps, j’essayais de lire une vaine expression sur son visage, mais la plupart du temps, elle restait impassible. Les secrétaires ne sont pas là pour souffler aux élèves. Ma secrétaire favorite s'appelait Anne-Marie. C’était une personnalité très sympathique et souriante avec de magnifiques yeux bleus et un magnifique sourire. Elle n’est pas restée longtemps mais elle m’a marquée. J'ai la joie de communiquer de nouveau avec elle et c'est un vrai bonheur. C'est une personne d'une grande richesse. Pour les épreuves officielles, de type brevet ou bac, j’avais le droit au tiers temps . Par exemple, pour une épreuve de quatre heures, j’avais droit à une heure trente de temps additionnel. Ceci était fait pour compenser les lenteurs du handicap. Sorti des cours, j’effectuais mes devoirs sur ordinateur et j’ai abandonné progressivement l’écriture manuscrite car je n’étais plus assez performant. Avec l’ergothérapeute, je m'entraînais à la frappe au clavier, je tapais en moyenne 30 mots à la minute en continu. Accessoirement, j’essayais une dictée vocale mais ce n’était pas encore au point à cette époque là...
Le lycée Spécialisé : Prise en charge des handicaps, suivi des cours et des devoirs
Home Bienvenue Signification du logo nouveautés du site Web signer le livre d'or Tout sur mon handicap Présentation Ma naissance Symptômes de mon handicap les traitements de mon handicap Ma scolarité L'école primaire Le Collège Saint Exupéry Bilan sur mon intégration classique Le Lycée Spécialisé Des débuts difficiles La prise en charge des handicaps le BTS comptabilité et gestion Les fauteuils électriques Vivre autonome mes différents revenus L'appartement adapté et le matériel Mes différents intervenants à domicile Mon degré d'autonomie en images La dictée vocale Les lois sur le logement adapté La kinésithérapie avec Pascal Religion et handicap Sexualité et handicap Mes amis Le témoignage d'Anne-Marie Jean-François, le samouraï Mes passions à propos de mes passions Claude fait son cinéma James Bond Claude et l'informatique Le Tandy TRS-80 MC-10 et l'apprentissage du BASIC Le Langage BASIC, qu'est ce que c'est ? Les projets " Lisa " et " Macintosh " Janvier 1984 : La courte vie du Lisa et la gloire du Mac Mon premier ordinateur personnel, l'Atari 520 STf L'Atari ST, une machine, moitié ordinateur, moitié co Mon premier Macintosh Performa 460 Windows 98 Le retour de Steve Jobs au sein d'Apple Les différents Macs que j'ai utilisés Le pari incompris de Apple l'iMac intel blanc Core 2 duo Qu'est qu'on peut faire avec un iMac intel ? Le Partage d'écran sous Mac OS X La conclusion en vidéo Geisha la chatte Divers Les auxiliaires de vie scolaire Les métiers d'aide aux personnes Mon degré d'autonomie en images La kiné avec Pascal Religion et handicap Sexualité et handicap Qu'est ce que je peux faire avec mon ordi. Steve Jobs (1955-2011) Liens externes Contact Mes Passions Mes amis Mon handicap IMC Signification du logo HomeMe Contacter, cliquez ici
Les textes, photos et vidéos ne peuvent pas être reproduits sans mon autorisation.
Le Petit Monde de Claude B. 2009-2013