Page précédenteLe chat, en position d’attaque ou de défense, est aussi capable de grogner et de souffler. Le terme de feulement est également utilisé dans le sens de grondement. Par exemple, de nombreux grognements et sifflements - en plus des miaulements - sont émis par les mâles qui s’affrontent pour la femelle lors des périodes de reproduction. Maintenant, parlons du ronronnement. Le mécanisme du ronronnement n’est pas encore connu, les félins ne semblant pas posséder d’organe dédié particulièrement au ronronnement. Une première hypothèse suppose une contraction très rapide des muscles du larynx, ce qui comprimerait et dilaterait la glotte, faisant vibrer l’air au passage. Une autre, plus ancienne, évoque une vibration de la veine cave, amplifiée par les bronches, la trachée et les cavités nasales. Ces vibrations sonores se retrouvent chez la plupart des félins mais leur mécanisme et leur utilité sont encore mal expliqués. Cet état, comme le sommeil, pourrait être réparateur pour l’organisme du chat. Le ronronnement peut avoir un pouvoir réparateur et même antalgique par rapport aux os, aux tendons et aux muscles. On pense que le ronronnement est également très bénéfique aux humains, notamment grâce à un effet relaxant. Le ronronnement apparaît dès l’âge de deux jours lors de la tétée, où chatte et chatons communiquent par ronronnement ; ce phénomène apparaît aussi lors de la toilette des chatons par la mère. Le ronronnement se manifeste le plus souvent lorsque l’animal éprouve du plaisir mais aussi de la souffrance : stressé, blessé et même en mourant, le chat peut ronronner. Enfin, le ronronnement sert aussi à communiquer, puisque la rencontre de deux chats déclenche des ronronnements. Le chat ronronne le plus souvent pour exprimer la dépendance : le chaton dépend de sa mère et de son lait, de l’homme lorsqu’il réclame des soins ou des caresses.
Tout sur mon handicapLes vibrisses (moustaches) blanches de Geisha aident cette petite demoiselle à s'orienter et prévenir les obstacles...
La suite à la page suivante...
Le ronronnement de Geisha dans les bras de son maître...
ScolaritéLes différents sens du chat (la suite...)
Les vocalisations du chat : miaulement, grognement et ronronnement…
Le miaulement est un cri caractéristique du chat. Le chat crie souvent et fortement quand il cherche un compagnon ou une compagne. Certains disent alors qu’il « margotte », au sens figuré. Les miaulements sont poussés tout d’abord par la femelle au début de l’œstrus. L’œstrus, ou chaleurs, est la période durant laquelle une femelle mammifère est fécondable et recherche l’accouplement en vue de la reproduction. Pendant toute la période d'accouplement, le mâle et la femelle miaulent avec les nombreuses variations possibles. Plus rarement, le chat émet un miaulement saccadé d’intensité faible lors d’une frustration, comme lorsqu’il voit une proie hors de portée tel un oiseau ou un insecte volant. Ce miaulement est souvent accompagné de claquement des mâchoires, parfois accompagné de vifs mouvements de queue, que l’on pourrait comparer à notre expression avoir « l’eau à la bouche ». En présence de l’humain, le chat très imprégné utilise souvent un registre spécifique, qui varie selon l’individu et qui semble en grande partie acquis. Ainsi, il peut accueillir son maître avec des petits miaulements brefs en rafales (comme s’il « aboyait »), saluer les passants, demander une action spécifique (le brossage, par exemple), signaler qu’il a faim, ou mal.
L'odorat, lui, a une grande importance dans la vie sociale du félin pour délimiter son territoire. Par ailleurs, c'est son odorat développé qui lui permet de détecter la nourriture avariée et empoisonnée. Le sens du goût est moins développé que chez l'homme cependant. Il est sensible à l'amer, aux choses acides et salées, mais non sucré. Concernant le toucher, ces moustaches lui indiquent la proximité d'obstacles, même dans l'obscurité totale, en lui permettant de détecter les variations de pression de l'air. Elles permettent également de mesurer la largeur d'un passage. Il ne faut surtout pas couper les moustaches d'un chat, parce que c'est très cruel. L'animal s'en trouverait déstabilisé. Les coussinets tout doux garnissant ses pattes sont très sensibles aux vibrations et sa peau est fournie d'une multitude de cellules tactiles extrêmement sensibles.
Contrairement à nous, le chat est doté d'un sixième sens que l'on appelle organe de Jacobson. Ce félin est capable de goûter les odeurs à l'aide de son organe voméronasal, qui est situé sous la surface intérieure du nez. Il est spécialisé dans la détection des phéromones. Le chat retrousse ses babines pour permettre aux odeurs de remonter par deux petits conduits situés derrière les incisives jusqu'à deux sacs remplis de fluide dans les cavités nasales chargées de concentrer les odeurs. Le chat est réputé pour avoir un bon sens de l'équilibre grâce à son organe vestibulaire particulièrement développé. Ce qui explique l'étonnante faculté qu'ont les chats de se retourner rapidement pour retomber sur leurs pattes lors d'une chute. Ainsi, si un chat fait une chute de 2 m, alors qu'il est sur le dos, il peut se retourner afin d'amortir cette chute. Cela ne le sauve pas forcément mais rend la chute moins grave. Parfois, cela ne suffit pas et c'est la mort.
Geisha en défense, les poils tout hérissés, en train de grogner pour essayer de repousser un chat intrus…
Page suivante Mes Passions Mes amis Mon handicap IMC Signification du logo Home Home Bienvenue Signification du logo nouveautés du site Web signer le livre d'or Tout sur mon handicap Présentation Ma naissance Symptômes de mon handicap les traitements de mon handicap Ma scolarité L'école primaire Le Collège Saint Exupéry Bilan sur mon intégration classique Le Lycée Spécialisé Des débuts difficiles La prise en charge des handicaps le BTS comptabilité et gestion Les fauteuils électriques Vivre autonome mes différents revenus L'appartement adapté et le matériel Mes différents intervenants à domicile Mon degré d'autonomie en images La dictée vocale Les lois sur le logement adapté La kinésithérapie avec Pascal Religion et handicap Sexualité et handicap Mes amis Le témoignage d'Anne-Marie Jean-François, le samouraï Mes passions à propos de mes passions Claude fait son cinéma James Bond Claude et l'informatique Le Tandy TRS-80 MC-10 et l'apprentissage du BASIC Le Langage BASIC, qu'est ce que c'est ? Les projets " Lisa " et " Macintosh " Janvier 1984 : La courte vie du Lisa et la gloire du Mac Mon premier ordinateur personnel, l'Atari 520 STf L'Atari ST, une machine, moitié ordinateur, moitié co Mon premier Macintosh Performa 460 Windows 98 Le retour de Steve Jobs au sein d'Apple Les différents Macs que j'ai utilisés Le pari incompris de Apple l'iMac intel blanc Core 2 duo Qu'est qu'on peut faire avec un iMac intel ? Le Partage d'écran sous Mac OS X La conclusion en vidéo Geisha la chatte Divers Les auxiliaires de vie scolaire Les métiers d'aide aux personnes Mon degré d'autonomie en images La kiné avec Pascal Religion et handicap Sexualité et handicap Qu'est ce que je peux faire avec mon ordi. Steve Jobs (1955-2011) Liens externes ContactMe Contacter, cliquez ici
Les textes, photos et vidéos ne peuvent pas être reproduits sans mon autorisation.
Le Petit Monde de Claude B. 2009-2013